Communiqués de presse

Le PLR Lausanne a pris acte avec déception des résultats du second tour à la Municipalité de Lausanne. Il constate et regrette le faible taux de participation enregistré pour ce second tour, malgré l’enjeux (-27%).

Lire la suite

Se fondant sur la loi sur la préservation et la promotion du parc locatif vaudois (LPPPL), la Municipalité de Lausanne a décidé de faire largement usage de son droit de préemption. L’exercice de ce droit a n’a pas pour but d’acquérir des terrains et de construire, mais d’acheter directement des immeubles déjà construits et habités. Ce faisant, la Municipalité se substitue aux acteurs privés du marché de l’immobilier.

Lire la suite

Le PLR Lausanne regrette qu’il soit devenu habituel de découvrir des affiches endommagées ou détériorées, où les visages des candidats sont revisités afin de leur donner une vague similitude avec un personnage que l’histoire préférerait oublier ou qui vise à les tourner en ridicule. Ces actes sont d’autant plus faciles et lâches puisque souvent menés dans l’anonymat. Ils ne visent pas à promouvoir des idées mais à discréditer un candidat ciblé en fonction de ses idées ou de son parti qui déplaisent. C’est le règne de l’arbitraire et de l’attaque personnelle, dont les partis extrémistes sont bien souvent adeptes.

Cautionner ce genre d’actes revient à nier la quintessence même de la démocratie, à savoir le respect d’ autres avis. Ce d’autant plus que l’utilisation du domaine public afin de poser des visuels de campagne est encadré par des règles claires qui permettent une utilisation égale par tous les acteurs politiques dudit domaine. En dehors de l’affichage privé, les affiches électorales sont placées sur des emplacements mis à disposition sur le domaine public par les communes et attribués aux partis de manière égale.

Le PLR Lausanne constate que la campagne à la Municipalité de Lausanne n’échappe pas au phénomène décrit en préambule :

Lire la suite