Les mardis du conseil communal

Législature 2016-2021

Le Groupe PLR au conseil communal fait de la politique avec conviction, cœur et passion. Un mardi sur deux, les libéraux-radicaux livrent bataille contre les projets étatisant et l'imposition excessive, pour l'emploi, la formation et la sécurité. Nous allons donc essayer de vous informer après chaque séance des éléments importants.


Rappel des points essentiels des séances du 16 et 30 janvier 2018 :

• Postulat de F. Moscheni et csrt : « Adaptation de la rémunération de la Municipalité ».Le but de ce postulat était de réduire partiellement la rémunération de nos municipaux. Dans le contexte budgétaire actuel, il semblait approprié pour le PLR que nos municipaux montrent l’exemple et diminuent leur revenu. La gauche de notre Conseil, toujours aussi prompte àdépenser l’argent du contribuable, a préféré rejeter ce postulat.


Préavis 2016/70 : « Réponse au postulat de P.-A. Hildbrand et csrt : (…) Des BHNS entre l’EPFL et Lutry ». Le Conseil communal a suivi la Municipalité, qui approuvait le désire du PLR de proposer des Bus à Haut Niveau de Service (BHNS) entre l’EPFL et Lutry. En effet, le sud de la ville doit aussi pouvoir profiter de transports publics performants.


Postulat de H. Klunge et csrt : « En ville comme à la montagne, le mieux pour monter c’est le téléphérique ». Ce postulat demande que la Municipalité étudie les solutions de transport par câble lors de ses nouveaux projets de mobilité. Persuadée que cette solution est idéale pour une ville en pente comme Lausanne, la majorité du Conseil a suivi le PLR sur ce point. Malheureusement, le postulat de S. Wyssa et csrt pour le prolongement du tram T1 vers l’est et le postulat de G. Gaudard et csrt pour le prolongement du M3 vers le nord n’ont pas connu le même succès. La gauche a-t-elle peur que le PLR ait une vraie vision pour la mobilité douce ?

Dépôt :
Postulats :

B. Picard : « Mieux présenter au public les oeuvres de la collection d’art de la ville de Lausanne»
Interpellations :


F. Bettschart et csrt : « Fondation de Beaulieu une gouvernance à questionner. » Cette interpellation a été traitée en urgence.
M. Maillard et csrt : « Arrêt du Tribunal fédéral, quel impact sur les camps de ski des écoliers lausannois ? »


F. Piron et csrt : « Harcèlement dans les services de la ville, mais que fait la cellule ARC ? »
L’urgence a été, de manière incompréhensible, refusée pour cette interpellation.


Prochaine séance le 13 février.

Lire la suite
Lire la suite

 

Lire la suite